L’amour est un choix

Ste Gianna Beretta Molla

“L’amour est le plus beau sentiment que le Seigneur ait placé dans l’âme des hommes.” Nous vivons à une époque où la vie est bon marché et jetable, où l’engagement et la fidélité sont des qualités rares. Sainte Gianna Beretta Molla nous montre par sa vie que l’amour est un choix à chaque instant. La jeune femme italienne est née en 1922 à Magenta, en Italie. Elle y a vécu une enfance heureuse, dans un foyer chrétien. Très vite, elle trouve dans l’Eucharistie une source intarissable pour aimer son prochain.

À l’âge de 12 ans, elle s’engage dans l’Action Catholique italienne, où elle passera le plus clair de son temps auprès des personnes nécessiteuses. À 27 ans, elle obtient son diplôme en médecine et chirurgie. Suite à cela, elle ouvre un dispensaire qui sera consacré aux enfants et à leurs mères, ainsi qu’aux pauvres et aux personnes âgées.

Lorsque Gianna atteint l’âge de 32 ans, elle se pose plus sérieusement la question de sa vocation. Elle dira : “Les voies du Seigneur sont toutes belles, pourvu que le but soit toujours le même [...] : glorifier Dieu.” En 1955, elle épouse Pietro Molla et voit en lui l’époux qu’elle espérait. Elle le considère comme un don de Dieu. Dans une lettre écrite à Pietro, elle dit : “Je désire fonder une famille tout à fait chrétienne, où Dieu fait partie de la maison : un petit cénacle, où Il puisse régner dans nos coeurs.” De leur union sont nés trois enfants. En automne 1961, elle est à nouveau enceinte d’à peine deux mois lorsqu’elle apprend qu’elle souffre d’un fibrome à l’utérus. Le diagnostic tombe : elle doit choisir entre la vie de son enfant et la sienne. Sans hésiter, elle dira : “J’ai confiance en Dieu, oui ; maintenant à mon tour d’accomplir mon devoir de mère. Je renouvelle au Seigneur l’offrande de ma vie.

Je suis prête à tout, pourvu qu’on sauve mon enfant.” Une opération est tout de même tentée, mais elle affaiblit considérablement la santé de la mère. La veille de Pâques, le 21 avril 1962, Gianna-Emmanuella naît en parfaite santé. Suite à l’accouchement, Gianna contracte une infection généralisée et meurt le 27 avril 1962 en répétant inlassablement : “Jésus, je t’aime.” L’exemple de sainte Gianna nous montre que nous sommes tous appelés à la sainteté, quel que soit notre état de vie, pour peu que nous ayons le désir de progresser dans la charité. À l’exemple de Jésus, elle a donné sa vie pour que d’autres aient la vie. Avec foi et espérance, prions sainte Gianna Beretta Molla, afin qu’elle nous apprenne à aimer la vie et à choisir l’amour en tout temps. Laissons-la nous enseigner le secret du bonheur qui est “de vivre instant après instant, et de remercier le Seigneur de tout ce qu’il nous donne jour après jour dans sa grande bonté”.


Jeanne Wallemacq
26 ans, Sherbrooke
Originaire de la Belgique

Nous joindre:
Tél: 819 820 1500

Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse:1021 rue du Conseil

Sherbrooke. J1G 1M2
Québec

 

Suivez nous sur:

facebook02   youtube01

logo

La Famille Marie-Jeunesse
est une communauté nouvelle
dans l'Église catholique

Back to Top